Implants dentaires : la troisième dentition





Le sourire ouzbek de la réussite


Daido Moriyama, Daido Tokyo


Un piercing lingual peut faire de gros dégâts.



Télécharger
Rainure anti-dévissage implants tissue level
groove against unscrewing.pdf
Document Adobe Acrobat 2.5 MB



La nature s'adapte et a horreur du vide.



le denier bijou à la mode, les orthodontistes apprécieront :-)
le denier bijou à la mode, les orthodontistes apprécieront :-)


 

Un nouveau dispositif fixé sur les dents piste les aliments ingérés

 

 

Massachusetts, États-Unis :

Des ingénieurs aux États-Unis ont maintenant développé un mini-capteur qui, lorsqu'il est fixé directement sur une dent, transmet les informations sur la consommation de glucose, de sel et d'alcool.

 

Avoir la capacité de surveiller en temps réel ce qui se passe dans notre corps lorsque nous consommons certains produits peut être une valeur inestimable dans le contexte des soins de santé et des études cliniques. Jusqu’à présent, ce type de surveillance dépendait de l’utilisation de dispositifs portables qui souffraient de limitations telles que la nécessité d’un protège-bouche, le câblage encombrant ou le remplacement fréquent de capteurs dégradés.

 

Dans cette optique, les chercheurs de l’école d’ingénierie de Tufts University ont développé un capteur de 2mm x 2mm. Ce capteur se fixe à la surface d’une dent et, à la manière d’un péage sur autoroute, le capteur transmet sans fil les données en réponse aux signaux radiofréquences entrants.

 

Le capteur est composé de trois couches successives, une couche bioréactive centrale qui absorbe les nutriments ou d’autres produits chimiques détectés, et deux couches externes composées d’anneaux en or en forme de carré. Ensemble, les trois couches agissent comme une antenne minuscule, recueillant et transmettant des ondes dans le spectre de radiofréquences. Lorsqu’ une onde entrante rencontre le capteur, une partie de celle-ci est annulée et le reste est transmis. Par exemple, si la couche centrale détermine du sel ou de l’éthanol, ses propriétés électriques se décalent, entraînant le capteur à absorber et à transmettre un spectre différent d’ondes radiofréquences, avec une intensité variable. De cette façon, les nutriments et autres substances sont détectés et mesurés.

 

Commentant ce nouveau développement, le professeur Fiorenzo Omenetto, professeur d’ingénierie à l’Université de Tufts et co-auteur de la recherche, a déclaré : «en théorie, nous pouvons modifier la couche bioréactive dans ces capteurs pour cibler d’autres produits chimiques, nous sommes uniquement limités par notre créativité. »

 

L’étude, intitulée « Capteurs fonctionnels et RF ‐ tricouches pour la surveillance sans fil de la cavité buccale et de la consommation alimentaire»  (Functional, RF‐Trilayer Sensors for Tooth‐Mounted, Wireless Monitoring of the Oral Cavity and Food Consumption), a été publiée le 23 mars 2018 dans la revue Advanced Materials Journal.


Une oeuvre d'art pour connaisseurs
Une oeuvre d'art pour connaisseurs